Témoignage de Kim Benouaich - Aout 2013

  • benevolesriviere.JPG
  • taxibrousse.JPG
  • Kimana2.jpg
  • MADASITE4.jpg
  • Giteantanambao.jpg
  • fe_teandranomandevy.JPG

Deux semaines avec Vision Ethique.


Enfin arrivées à Madagascar, nous prenons le taxi pour nous rendre au port d’Hell-Ville, afin de prendre une coque pour aller à Ambanja. Une fois sur place, nous quittons nos parents pour deux semaines, le bateau démarre, et ça y est, nous sommes en route pour un séjour unique.

Nous nous rendons au Palma Nova, où Caroline nous attend. Nous y passons une nuit, et à 6h le travail commence. On se rend au marché, pour faire les achats afin de décorer les gites une fois en haut. Une journée chargée qui nous donne une envie pressente de découvrir le reste.
Dès le lendemain nous chargeons le taxi brousse, et partons, en compagnie de Caroline et d’Aminatou (une jeune stagiaire)pour une petite heure de trajet bien mouvementée. Le taxi-brousse nous dépose au bord d'une rive du fleuve Sambirano et là nous attend des charrettes que nous chargeons à leur tour.
Ici commence notre vrai périple... Nous suivons les charrettes, avec Malaza, le chef de chantier des gîtes que nous avons retrouvé en chemin. Nous traversons des endroits plus magnifiques les uns que les autres, et marchons à travers les paysages époustouflants des hauts plateaux malgaches.
Nous arrivons à destination, Antanambao, le premier gite où nous avons séjourné, afin d’aider Caroline, et les femmes du village à les décorer.
Très chaleureusement accueillies, nous faisons connaissance avec le chef du village, les femmes de l’association, ainsi que tous les enfants. Des repas succulents typiquement malgaches nous ont été servis (tout au long du séjour d’ailleurs), une gite très spacieux, des petits lits douillets, et la bonne humeur des habitants nous faisaient déjà nous sentir parfaitement bien.
Durant les jours qui ont suivis, nous avons travaillé, aidées très gentillement par tous les enfants, tout en découvrant les magnifiques rivières environnantes, les autres petits villages, et couchés de soleil aux milles couleurs. Nous avons également eu l'occasion d’assister à un combat de boxe malgache, appelé "morengy" dans un village se trouvant à une heure à pied (qui m’a d’ailleurs value une petite insolation le lendemain je l’avoue). Avec l’aide de Anthonix qui nous a rejoint par la suite, nous continuons la décoration : peinture, douche, stores et nattes, nettoyage, toujours dans la bonne humeur, sans moindre pression, et toujours avec grand plaisir, nous avançons avec l’aide de chacune des personnes présentes qui aide à sa façon. Après plusieurs jours de travail, nous faisons nos valises, et nos tristes adieux à tous ces gens magnifiques qui ont partagés avec nous leur mode de vie le temps de quelques jours, et partons vers le second gîte : Andranomandevy. Encore chamboulées du départ, nous profitons quand même des paysages environnants, qui remplissent notre mémoire de souvenirs inoubliables.
Sur place, nous rencontrons encore les personnes habitant le village, d’autres femmes de l’association, en particulier madame Odette qui parlait d’ailleurs bien le français !
Nous nous remontons au travail afin de décorer ce deuxième gite toujours dans une ambiance détendue et chaleureuse.
 Nous avons eu la chance d’être la durant une fête traditionnelle qui suit une circoncision. Ce soir là, la fête au village, salegy à fond, rituels, danse autours de l’arbre sacré du village, sacrifice au petit matin : un vrai plongeon dans la culture malgache.

Puis vient à la fin de ces deux semaines magnifiques, les vrais au-revoirs, le retour à la réalité. Des au-revoirs particulièrement tristes d’ailleurs, une envie de rester, et de continuer à vivre avec eux, mais tout bon moment a une fin.


Je viens de raconter notre séjour plus au moins détaillé, mais j’en viens maintenant à mon avis très personnel sur ce voyage.
Je vais à Madagascar depuis plusieurs années déjà, et j’ai eu l’envie de connaître la vraie vie malgache en brousse. Je suis partie sans vraiment savoir comment cela ce passerait. Une chose est sûre, c’est que je n’ai pas été déçue, bien au contraire…
J’ai d’abord eu la chance d’être complètement plongée dans cette culture, de pouvoir travailler en compagnie des personnes totalement différentes de moi, de voir des paysages magnifiques, absolument incroyables.
Les malgaches sont des gens géniaux, accueillants, chaleureux, gentils, attentionnés, marrants, fêtards (toujours !!), et très travailleurs. C’était un vrai bonheur de pouvoir partager leur vie le temps de quelques jours, c’est une expérience qui m’a réellement fait grandir, et qui m’a marqué. Un simple plaisir de partir rencontrer des gens comme eux, de tisser des liens aussi forts en si peu de temps. Des sourires, des fous rires, nous permettent de nous rendre compte que pas grand chose ne nous sépare tous entre nous finalement.Dans les deux villages les femmes sont formidables, si il y a le moindre petit problème, elles font tout pour se rattraper, sont très à l’écoute de chaque personne. On sent bien qu’elles travaillent pour le plaisir, c’est d’ailleurs pour cela que tout se déroule parfaitement bien. C’est un espèce d’arrangement, les gens des villages sont très heureux d’accueillir des touristes, et les touristes sont très heureux de partager des moments intenses avec eux.
Alors un énorme merci à toute les personnes nous ayant permis de vivre ça. Et sautez sur l’occasion de partir vivre une aventure à Madagascar à travers les circuits réalisés par Caroline et Nathanael sur place.

Réservez votre prochain voyage


Kim Benouaich – Eté 2013.



Fh s

Voyagez vrai

Donnez du sens à vos vacances en famille ou entre amis à travers des voyages qui vous ressemblent et qui rassemblent...

Vous recherchez un voyage original, insolite et engagé ?

> Choisissez parmi l'une de nos 6 destinations,
> Dîtes-nous quelles sont vos envies et thématiques préférées